Vidéo : le don du sang ouvert aux homosexuels :

Pour les associations, si cette annonce est une avancée, elles regrettent les conditions extrêmement restrictives qui sont imposées. L’association SOS Homophobie dénonce "très fortement le maintien des discriminations fondées sur l’orientation sexuelle". L’association rappelle qu’elle demande l’alignement des conditions au reste de la population, c’est-à-dire un ajournement de 4 mois pour tout le monde en cas de prises de risque. Seule l’Inter-LGBT est favorable à la proposition retenue de la ministre.


explication de Marisol Touraine
Cliquez sur le lien